Dans tout le monde

La FIAT 125...

... était – à part les versions italiennes originales présentées ici, vendue dans de nombreuses variantes dans le monde entier – et fabriquée dans les différents coins du monde !

Sans aucune prétention à l’exhaustivité : les usines de production de la 125 étaient situées en Italie, en Égypte, en Argentine, au Chili, au Maroc et au Pérou, à l’exception des pièces de la 125, qui ont été utilisés également dans les Lada russes et les SEAT espagnoles (à l’époque encore partie de la groupe Fiat).

l’Amérique latine

D’abord, la FIAT 1600 était produite en Argentine à partir de 1969, avec une carrosserie similaire à la Polski-FIAT 125p, mais avec un moteur à cylindrée augmentée de la FIAT 1500 et une puissance de 88 ch. La FIAT 125, qui a ensuite été assemblée en Argentine à partir de 1972, était presque identique à l’original italien, pour autant que je sache. Il y avait aussi la version « normale » et la version « Spéciale » et les mêmes moteurs DOHC comme en Italie ont été utilisés.

La plupart des véhicules latino-américains proviennent de la production argentine, mais des véhicules ressemblant au lifting spécial 125 de 1971 ont également été assemblés au Chili. Le lifting 71 de la spéciale a également été adopté en Argentine, seul l’emblème FIAT au milieu de la calandre montrait déjà la nouvelle variante avec le nom de la marque dans quatre boîtiers inclinés.

Rencontre du club FIAT 125 en Argentine 2001
Les différentes années de la FIAT 125 de production argentine : Rencontre du club en Argentine 2001 (envoyé par Hernan O.)

Pour les tâches de transport plus importantes, le break à cinq portes « Familiar » et le pick-up « Multicarga » ont également été fabriqués en Argentine, et un beau coupé appelé « FIAT 125 Sport » a été proposé.

FIAT 125 Sport (1978) de Christian B. (Argentine)
FIAT 125 Sport (1978) de Christian B. (Argentine)

Après l’arrêt de l’original italien, il y a eu plusieurs changements d’apparence en Amérique latine, notamment : calandre et pare-chocs en noir, omission de la garniture latérale chromée. La dernière version s’appelait « FIAT 125 Mirafiori » et avait de grands phares rectangulaires comme la nouvelle édition 78 de la FIAT 131 Mirafiori et des feux arrière modifiés. Ce modèle a été fabriqué jusqu’en 1982.

Sur le Web, vous pouvez clairement ressentir le statut culte de la FIAT 125 à ce jour en Amérique latine. Il y a une scène club très active en Argentine et au Chili.

La Polski FIAT 125p de Pologne...

La production de la 125p était basée sur un accord de 1965 entre FIAT et l’usine automobile FSO à Varsovie. L’histoire de Polski FIAT remonte à plus de quarante ans, car la société a été fondée en 1921 en tant que société de vente de véhicules FIAT. Dès 1934, les types 508 et 518 étaient assemblés en Pologne et vendus sous la marque « Polski FIAT ».

Polski FIAT 125p (1970)
Polski FIAT 125p (1970)
Polski FIAT 125p (1970) tableau de bord
Polski FIAT 125p (1970) tableau de bord

La Polski FIAT 125p  avait la carrosserie de l’originale italienne, mais avec des phares doubles ronds et les poignées de porte de la FIAT 124 de 1965. La bande décorative sur le côté au niveau des poignées de porte a été supprimée. Les moteurs, la mécanique et le tableau de bord avec anneau-klaxon, levier de vitesses au volant et compteur de vitesse à bande ont été repris de la FIAT 1300/1500 (période de production : 1961 à 1968). Les versions ultérieures ont les feux arrière de la 1971 125 Special, les poignées de porte plates, les bandes de pare-chocs latérales et les clignotants / feux de stationnement plus grands à l’avant.

La version première de la Polski FIAT 125p était disponible dans ces deux niveaux de performance jusqu’en 1975 :

Modèle 125p / 1300 125p / 1500
Déplacement cm3 1295 1481
Puissance ch à tr/min 54 à 5400 69 à 5300
Couple Nm à tr/min 95 à 3200 111 à 3200
Compression 9 : 1 9 : 1
Vitesses avant 4 4
Accélération 0 – 100 km/h 22 17
Vitesse maximale km/h 140 145

Les versions ultérieures sont un peu plus puissantes, mais sont toutes basées sur les moteurs OHV de la FIAT 1300/1500. Seuls les modèles « Monte Carlo » et « Akropolis » construits pour un usage sportif avaient des moteurs à deux arbres à cames en tête d’un déplacement de 1,6 et 1,8 litres et 98 et 105 ch respectivement.

La production de la FIAT 125p a commencé dès novembre 1967 – l’original italien est sorti la même année – et n’a pris fin que 24 ans plus tard, en 1991, 19 ans après l’arrêt de la production de la FIAT 125 de Turin.

Au total, 1 222 887 pièces de la 125p ont été fabriquées, y compris de nombreuses variantes – des breaks aux pick-up et même aux cabriolets six portes !

La FIAT 125 T en Nouvelle-Zélande...

... était définitivement le « fer le plus chaud » jamais vendu sous le nom de FIAT 125 : Les 100 à 200 voitures à conduite à droite ont été importées et assemblées des « completely knocked-down » par le distributeur « Torino Motors » exclusivement pour le marché de Nouvelle-Zélande : Tous étaient peints en jaune vif et pourvus d’un panneau arrière noir, abaissé, avec des ressorts plus durs et équipés d’accessoires tels que des jantes en magnésium, un volant sport et des sièges baquets. Et le moteur : Avec une compression plus élevée et des carburateurs différents, il délivrait 125 ch complets avec une cylindrée inchangée de 1,6 litre ! Comme la version normale de la FIAT 125, le « Modèle T » avait une boîte de vitesses à quatre vitesses.

FIAT 125 T (Nouvelle-Zélande)
FIAT 125 T (Nouvelle-Zélande)

Cette image provient du site Web de Wikipédia https://commons.wikimedia.org/wiki/File:1972_Fiat_125T_(7156851486).jpg (Auteur : Riley). Les droits de licence peuvent également être consultés sur ce site Web. L’adresse n’est pas liée ici, car elle a une fin .jpg comme un fichier image, sinon il y aurait un conflit avec la fonctionnalité « diaporama d’images » sur ce site. Si nécessaire, veuillez copier l’adresse et la saisir dans le champ d’adresse du navigateur.


Tout autour : Avant et après